À propos

AVIOMODELLI

En 1978, Monsieur Tourniaire dirige une boutique de maquettes et de modèles réduits situés à Orange. Cet homme, passionné par l’aviation, nomme son magasin du nom de Caravelle en hommage à celle-ci.

Pressentant l'essor du marché, il décide de céder son commerce pour fonder sa propre société qu’il baptise Aviomodelli, du nom des avions fabriqués en Italie, qu’il distribue.

L’affaire débute avec en tout est pour tout une secrétaire et un représentant. Le succès est au rendez-vous, l’importation des avions Scorpio et des moteurs Rossi vient rapidement étoffer la gamme des produits.

AVIOMODELLI ET TIGER SARL

Trois ans après, la carte de distribution Thunder Tiger marque un nouveau tournant dans le développement de la société. Celle-ci s’agrandit pour faire face aux nouvelles commandes et recrute dans ses rangs un cadre dynamique en la personne de Patrick Berthet-Rayne, qui devient au fil du temps un proche collaborateur du fondateur. Poussé par ses convictions, il ne tarde pas à persuader ce dernier de la nécessité de distribuer une marque de radio qui manque encore à la gamme. Le projet est accepté et le choix est porté sur la marque Futaba encore absente à ce moment là sur le territoire Français.

C’est la naissance de la deuxième entité du groupe qui s’appellera Tiger SARL, avec à sa tête Patrick Berthet-Rayne. A elles deux, les sociétés jumelles et complémentaires vont propulser l ‘exploitation à la vitesse supérieure. Tiger multiplie les cartes de prestige les plus cotées à l’époque comme celle des moteurs OPS et des hélicoptères thermiques X-Cell.

Puis à partir de 1989 jusqu’en 1998, celles des produits Robbe (carburant, accessoires et les fameux hélicoptères).

Peu à peu, l’orientation vers la voiture est désignée. Dans les années 90, Aviomodelli fait connaître la marque italienne Dynamic avec déjà, les mythiques séries 1/7 puis 1/5. Puis viendra dernièrement la carte HPI.

AVIO & TIGER

Fin 99, c’est au moment où l’entreprise tourne à plein régime que monsieur tourniaire choisit de passer le flambeau.

Patrick Berthet-Rayne et son épouse Béatrice reprennent Aviomodelli et décident un an plus tard de fusionner les deux sociétés pour des motifs commerciaux et d’économie d’échelle (comptabilité, personnel). La nouvelle raison sociale devient Avio&Tiger